© website by wysiswyg / area blu 2013 • Mentions légales - vie privée

Mentions légales, copyright, vie privée


Ceci est le site web d’As Palavras – Cie Claudio Bernardo, asbl, n° d’entreprise 455.553.372
L’adresse de notre siège social est : Rue de Hollande, 45 1060 Bruxelles.

Tous les textes se trouvant sur ce site Internet, sauf mention contraire, sont la propriété d’As Palavras – Cie Claudio Bernardo.
Si vous souhaitez reproduire un de nos textes, veuillez nous contacter par mail : contact@aspalavras.org

Nous ne recueillons sur notre site web aucune information permettant l'identification des personnes, hormis celles qui nous sont volontairement transmises par e-mail, notamment lors de l'inscription à notre newsletter.
Même quand vous acceptez de nous donner des informations, celles-ci restent confidentielles. Nous ne vendons pas et ne louons pas nos fichiers d'email, ni aucune autres informations permettant d'identifier des personnes, constitués sur notre site web.
As Palavras-Cie Claudio Bernardo asbl ne partage pas et ne communique pas ses fichiers d'email à d'autres organisations, et cela de quelque façon que ce soit.

La loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel est applicable.
Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification ou de suppression concernant les données personnelles que nous pourrions être amenés à recueillir (données renseignées par vous).

Les informations reprises dans ce site sont exclusivement fournies à des fins d’information générale qui concernent les activités artistiques d’As Palavras-Cie Claudio Bernardo asbl.

As Palavras-Cie Claudio Bernardo asbl ne peut en aucun cas être tenue responsable des dommages qui pourraient résulter de l’usage de ce site ou des sites vers lesquels un hyperlien est établi et sur lesquels elle n’a aucun contrôle.

L'ensemble de ce site relève de la législation belge et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques.
La reproduction de tout ou partie de ce site sur quelque support que ce soit est formellement interdite sauf notre autorisation expresse.

La traduction, l’adaptation, la modification, la diffusion de tout ou partie de ce site sous quelque forme que ce soit sont soumises à l’accord préalable de As Palavras – Cie Claudio Bernardo et éventuellement de tiers, titulaires de droits.
La création de liens vers ce site doit être communiquée à l’administrateur de ce site : contact@aspalavras.org

As Palavras
CIE Claudio Bernardo

Répertoire

Troyennes

Création prévue en 2019
Pièce pour 3 comédiennes et 6 danseuses

La dernière représentation en grec ancien de Les Troyennes d’Euripide est en cours dans un lieu singulier : une zone frontière, une douane, peut-être un port ou un théâtre, un lieu de passage.

Des femmes attendent dans les loges, racontent, dansent et chantent à la fois leur vie et leur métier. Parfois, entre mythe et réalité transparaissent les personnages d’Euripide, bouleversant l’ordre des choses par leur présence. Des gardes-frontières apparaissent soudainement pour contrôler la situation.

En 1989 à Bruxelles, j’assistais à la dernière représentation de Les Troyennes, mise en scène par Thierry Salmon (1957-1998) et mise en musique par Giovanna Marini. Dans une sorte d’ode à la féminité et à l’étrangeté, je souhaite reconstruire aujourd’hui un récit contemporain entre mémoire et transmission rejoignant celui de milliers de femmes réfugiées qui ont fui leur pays, chassées par la guerre.

Combien de Cassandre, d’Hécube, d’Andromaque ou d’Hélène sont devenues les Syriennes, les Irakiennes, les Afghanes, les Soudanaises ou les Libyennes aujourd’hui en exil?

Ce soir, elles donnent leur dernière représentation avant le départ, et il faut partir. Inévitablement.

Claudio Bernardo, juin 2017

« Comme elle est différente Ithaque, où Ulysse tente de revenir. Ithaque est la blessure qui ne se referme pas tant que les lèvres n’en baisent pas le sol. Comme elle est différente Ithaque de Lampedusa, la plus désirée des îles de la mer pour qui ne la connaît ni ne sait où elle se trouve. Et pourtant, il va à l’aveugle pour la toucher dans le voyage des pas sur les déserts et les années, suspendus sur les vagues aux cages des thons. Ithaque est le retour d’un homme seul, Lampedusa est le débarquement de milliers, moins les centaines, dont une sur deux se perd et ne sera pas comptée et ne sera chantée dans un poème.

Comme elle est égale à Ithaque l’arrivée à Lampedusa. La même mer prompte à changer de vent, le même ciel dissout dans l’encre et la touffe d’herbe vert clair de la câpre sauvage. Comme il est égal à Ithaque le soulagement de qui est monté et descendu des vagues infinies et sent le vertige de l’arrivée. Lampedusa c’est Ithaque pour qui s’est mis en mer avec la flotte la plus grande et la plus délabrée qu’Ulysse ait jamais eue. »

Erri de Luca, extrait du discours au jury du Prix Européen du Livre 2015

Concept et chorégraphie Claudio Bernardo
Comédiennes (en cours)
Danceuses (en cours)
Chanteuse lyrique (en cours)
Assistanat à la chorégraphie (en cours)
Assistanat à la mise en scène Marie Bach
Composition musicale (en cours) Giovanna Marini (chants composés pour Les Troyennes de Thierry Salmon), Yves de Mey
Documentaires vidéo Cristina Dias, Kinodoc

Production, administration Agnès Pondeville
Diffusion Léonore Guy
Durée approximative 80 minutes
Coproduction (en cours)
Accueils studio / Résidences (en cours)
Avec le soutien du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la Danse
Avec l’aide de Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse, SACD Belgique
La compagnie est en résidence artistique au Théâtre Varia, Centre dramatique de Bruxelles.